•  
    Sauternes Grand Cru Classé 1855
    ACCUEIL              DEGUSTER                 ECRIRE            VISITER   

     

    HOMMES

    VIGNE

    CLIMAT

    SOL

    BOTRYTIS

    VINS  LIQUOREUX

     

    LE BOTRYTIS


    La région de Sauternes bénéficie d'un microclimat caractéristique, hivers mouillés, mais cléments, printemps humides et tièdes qui favorisent le débourrage mais accentuent les méfaits des gelées tardives, les étés modérément chauds qui nous assurent une maturité très progressive, particulièrement propice aux vins blancs puisqu'elle évite les excès de sucre et les déficits d'acidité. Puis l'automne s'installe avec ses brumes matinales suivies d'un beau soleil chaud. C'est la saison magique où se révèle le microclimat du Sauternais, qui fait ou défait les millésimes.

    Ces brumes de septembre puis le soleil favorisent la prolifération du champignon microscopique, le Botrytis cineréa. Celui-ci s'attaque aux pellicules qu'il troue littéralement, et laisse la pulpe qui reste indemne. Tel est le phénomène de la pourriture noble, cette aberrante fructification cryptogamique qui provoque l'évaporation de l'eau des baies et une concentration extraordinaire des moûts. Les grains, d'abord tachés de brun, brunissent complètement jusqu'à devenir "pourris pleins" puis flétrissent, prennent un aspect fripé et sont dits "rôtis" ou "pourris nobles". Le moment est venu de les cueillir.

    Ce phénomène, appelé "pourriture noble", a le pouvoir d'augmenter la teneur en sucre des grains de raisins et de les enrichir en arômes caractéristiques, ceci est la condition sine qua non de ce raisin confit.

    Par contre ce micro-organisme peut avoir des conséquences néfastes, notamment pour les vins rouges.